Comptes rendus de la direction collégiale

Membres de la direction collégiale au 1er novembre 2020 :

Éric Demougin / Fréda / Jean-Michel Génevaux / Marie demougin / Maxime Berthelon / Nastasia Lewandowski / Pauline Huet / Sandra Lardeux / Solène Laly / Yoan Texier /

Compte rendu de l’assemblée générale du 28 novembre 2020. Par internet et téléphone.
Début à 16h15 après les différents réglages techniques.
18 personnes ont assisté à cette réunion à distance et 4 en plus y ont contribué en avance par l’envoi de texte ou de mp3.
Nous n’avons connaissance d’aucune personne n’ayant pas réussi à se connecter à l’audio-conférence ni à zoom.

1) Bilan financier 2019 (non exhaustif)
* Recettes : 72 483 € (2645 adhésions payantes, subvention Orange pour le festival des Étourneaux : 1 000 €)
* Dépenses : 61 904 €.
– Les charges non compressibles (frais de structure) de l’association sont d’environ 1 200 € par mois. Rappel loyer annuel 7800 €.
– Achat de marchandise : 32 000 €
– L’association a remboursé ses dettes (7 000 €) aux associations l’ARTAJ et la C.I.G.A.L.E.S
– Investissement matériel de cuisine : Grand réfrigérateur, armoires de rangement, plaque de cuisson, four.
– Entretien et réparations : 2 000 €
– Salaire des artistes musicaux (GUSO) : 1 500 €
– SACEM : 377 €
* 15 000 € sur le compte actuellement (novembre 2020)
* Les bilans comptables exhaustifs sont disponibles sur la page finance du site :

2) Bilan moral
La mission de la brass’vie réside dans la création, le développement et l’entretien de liens humains tant au sein de Jupilles qu’au sein des villages voisins. L’organisation du Saint-Jacques est conçue pour être au service des gens :
– soit pour leur offrir de simples moments partagés autour d’un verre ou d’un repas.
– soit pour leur permettre d’élaborer, collectivement ou non, des projets, des envies, des ateliers, des conférences de tous bords et horizons socioculturels.

Un lieu pour partager des intérêts communs, créer du lien et participer au tissage social. Cette mission à la fois étendue et finalement très « ordinaire » est réalisée par l’intermédiaire de plusieurs moyens :
– L’ouverture du bar comme lieu de vie classique « bar « 
– Le maintien et le renouvellement du service de restauration ponctuel mais de qualité, « brasserie »
– La tenue d’ateliers thématiques (mathématiques échecs, aide informatique, fabrication de pain, atelier chant vocal, atelier clown, atelier philo ou scientifiques, scènes ouvertes, travail en commun, ateliers parents-enfants, yoga…)
– L’organisation de concerts, scènes ouvertes ou autres événements artistiques.

L’organisation par cercles est fonctionnelle et permet à la structure d’avoir beaucoup d’activités complémentaires.
Le ménage du lundi est cohérent avec l’ouverture du week end. Le samedi, les ateliers permettent un brassage d’un public varié.
Les activités plus régulières ont un petit groupe d’habitués chaque semaine étoffés en cela par les adhérents de passages. C’est ainsi que le lieu à été pensé et cela marche plutôt bien.

La gestion numérique de la structure est également fonctionnelle : en interne beaucoup d’informations sont disponibles, permettant ainsi d’avoir des idées  pour mener à bien de nouveaux projets.

Le système de mail du dimanche soir semble être très apprécié et adapté à l’organisation de la vie des adhérents. Cela permet d’intégrer les activités prévues dans son planning personnel.

La brass’vie continue de produire du lien et d’intéresser chaque semaine de nouveaux adhérents et pour certains d’entre-eux, de nouveaux bénévoles.

Quelques pistes d’évolutions possibles :
Avec 1 355 adhérents à ce jour, 3 000 contacts et 50 bénévoles actifs l’association se doit de prévoir son avenir.
* L’aménagement du premier étage va permettre de nous donner de nouvelles perspectives  en rendant possible la tenue d’ateliers concomitant à l’ouverture du bar
* La restauration, sa « poursuite » sa reconduite
* Relancer les dates clés qui ont fait le succès de la brass’vie  : cinéma , théâtre, événements musicaux, poésie, festival des Étourneaux, festival intergalactique de clown·es, fête de la musique.
* Continuer à investir le jardin (déjà bien aménagé et décoré)
* Poursuivre le travail des petites mains pour le ménage et l’organisation pratique
* Faire du « commun » pour dépasser les clivages pouvant exister

3) Bilan des activités

Ménage : Le groupe s’entend bien et est efficace. Parfois des difficultés à savoir ce qui rentre dans le domaine de compétence, besoin de discussion avec les cercles travaux et cuisine. Il y a toujours eu du monde le lundi, cela est agréable de faire à plusieurs, d’autant que ça va plus vite.

Co-voiturage :

Philocafétoutd’suite : Rituel du dimanche matin. Pas de prétention à l’érudition. Juste une maille éthique so critique qui va chercher l’autre, sans trop de sérieux mais avec beaucoup de curiosité et d’intérêt pour les pensées en présence. Des habitué-e-s, des épisodiques, des qui viennent pour voir, des qui ne s’y attendaient pas à cogiter avant de venir, … Les pages de script négocié de ces échanges sont consultables sur le site.

Coworking : En espace temps où nous pouvons nous retrouver avec nos ordis. Chacun bosse pour soi. Cela peut être aussi un espace temps d’échange sur nos projets, travaux respectifs pour des regards, idées, avis … extérieurs. Des espaces qui peuvent aider à nous stimuler sur l’avancer de nos projets, dossiers … De préférence le mercredi matin, voir toute la journée. L’impulsion est donnée. D’autres personnes sont invité·es à prendre le relais.

Atelier de clowns éveilleurs : Le lundi de 17h30 à  19h30. Le mieux c’est d’essayer, se laisser faire, lâcher prise,  le vivre, se laisser bouger, se laisser danser, se laisser jouer … À l’écoute de ses sens sensations émotions sentiments … Un grand Oui à ce qui est là présent ici et maintenant. Le clown est toujours au top !  Atelier gratuit – et prévenir Fréda le lundi du même jour avant 15h pour l’organisation. Pour toutes grandes et petits ensemble – minimum 3 et maximum 12 personnes.

Papilles :

Service bar : En 2018 et 2019, le service bar était principalement tenue par une poignée de personnes qui donnaient beaucoup de temps. Nous sommes maintenant passé à une plus grande équipe, une quinzaine de personnes, qui se répartissent les horaires. Ceci nécessite une plus grande organisation mais est nettement plus dans l’esprit du lieu. Tous les nouveaux bénévoles sont bienvenus, des formations au service bar sont possible sur demande.

Scène ouverte : Mieux vaut savoir qu’on joue, non? Ça évite de se pendre au sérieux, de s’embrocher à la fausse note, de se ligoter au « j’ai pas l’nviveau ». Musique pas agréable à l’oseille (c’est gratuit), pas popuplaire (tendance art content pour rien), plutôt conversatoire que conservatoire, à l’improviste, en suspens, en osmose. Ça crée. Des musiciennes et musiciens viennent des villes, des chants, de loin parfois, souvent, à vent, après, pas toujours, on sait pas. C’est ça, on sait pas. C’est les deuxièmes vendredis de chaque mois. Et y’en a même qui viennent pour écouter, taper du pied, biguiner ou valser.

Brouillon de scène : Chaque premier jeudi du mois on prépare ce qu’on ne va pas jouer, et on joue ce qu’on ne prépare pas. C’est un peu comme la scène ouverte, mais, en plus de jouer, on peut se donner du temps pour causer de ce qui se passera lors de la scène du vendredi en huit. C’est encore moins pour un public que la scène ouverte, parce qu’on n’hésite pas à ragasser, à tourner et retourner la grille, à faire frire la ritournelle, à enrayer la mélodie. Les confirmés débitants sont invités à mettre leur virtuosité en commun, en écoute que coûte. Les débutants confirmés, convaincus de leur incapacité, sont vivement invités à sortir leur biniou poussiéreux qui s’ennuie dans le coffre de la voiture.

Trait libre : Une seule séance avant le deuxième confinement. Dessiner avec d’autres, hors de chez soi, sans prétention.

Informatique : Les outils informatiques de l’association peuvent être apprivoisés. Sur demande et régulièrement le samedi, de l’aide informatique est proposée : Aide aux démarches administrative, aide à se servir d’un ordinateur, installations et accompagnement vers Linux.

Lâchage vocal :

4) Direction collégiale
* Ouverte aux bénévoles qui le souhaitent.
* Actuellement, 10 membres : Éric Demougin / Frédérique Hellegouarc’h / Jean-Michel Génevaux / Marie Demougin / Maxime Berthelon / Nastasia Lewandowski / Pauline Huet / Sandra Lardeux / Solène Laly / Yoan Texier
* Quatre nouveaux membres se déclarent : Daniel Cohen / Geneviève Kerivel / Jean-Yves Pousse / Yvane Girard

5) Accès à l’étage et activités autres que bar
* Reste entre autre à finir le plafond et les deux salles du fond.
* Besoin de réaliser l’ouverture dans les sanitaires actuels : maçonnerie, plomberie, électricité…
* Toute aide est bienvenue !

L’historique des événements ayant eu lieu au Saint-Jaques depuis la reprise par notre association est disponible sur cette page : https://vlap.fr/labrassviedejupilles/historique/

6) Au revoir
Des applaudissements, des sourires, des coucous, merci à tout le monde !

15 novembre 2020, 16h. Par téléphone.

Présent·es : JM, H, M, N, S, Y, Y

début de la réunion à 16h  

1) électricité : on attend la réponse de la co-gérance SCI.

2) Travaux pendant le confinement  ? Une réunion téléphonique est prévue pour voir les modalités.

3) cercle Covoiturage :    Article paru sur le blog de chateau du loir : http://chateauduloir.over-blog.com/2020/11/tout-savoir-sur-coup-de-pouce-le-covoiturage-de-proximite.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail    

4) Assemblé générale :  
* le téléphone marche mal à la connexion (mauvais numéro, mauvais mot de passe, il faut parfois essayer plusieurs fois pour que cela fonctionne   
* en plus, on ne sait pas quand est-ce que l’on peut parler, on ne sait pas non plus qui parle.    * zoom parait plus simple pour ces 2 dernières raisons.   
* il y a aussi jitsi ou autre outils qui ne nécessitent pas d’installation : plus simple donc que zoom. (en fait zoom aussi peut fonctionner directement via le navigateur internet)  
  * en cas de pb de connexion, zoom est lent à revenir.   
* est-on obligé de faire de la vidéo, et même de l’audio ? un tchat pourrait suffire ?   
* sur zoom : petite étoile sur le tchat pour dire que l’on veut la parole., ensuite la distribution est faite par une personne particulière ou non.   
=> On teste un outils mixte zoom ou jitsi / téléphone pour celles et ceux qui n’ont pas le net. JM gère la logistique.

Demander dans l’agenda de ce soir : écouter le son et participer via votre ordinateur ou via un téléphone?L ‘ordinateur facilite la logistique : on peut plus facilement savoir qui parle et demander la parole. Ceci nécessite un micro (mais pas forcément de webcam) Le téléphone permet à celles et ceux qui n’ont pas d’ordinateur de se connecter

Date de l’AG :     Le 12 ? avant ? après ? Pendant le confinement ou après ?      On propose le 28, le 29 et le 12 décembre par sondage ce soir.     16h   

Ordre du jour AG     – bilan financier N    – bilan moral : général (évolution des bénévoles, fonctionnement, direction collégiale…) Y    – bilan d’activités (cercles ) :  travaux M, covoit JM , lâchage vocal D, philo E, coworking  F  , clowns F  ,  ménage H , cuisine D, bar S, scène ouverte JM ou E ?, Trait libre Y. informatique Y.  
=> Préparer une causerie de au maximum 2 min- demander aux coordinateurs de chaque cercle     – questions diverses    création d’un pad de préparation de l’ag (JM)
Appeler les coordinatrices de chaque cercle (M)
réunion de calage de l’AG 3 jours avant l’AG (24 nov, ou 8 dec) 20h00

5) compte rendu Apave gaz : peinture jaune à faire sur les tuyaux de gaz, affichage à faire au dessus du boitier de fermeture de gaz et ajouter un contrôleur de pression en sortie de détendeur.

6) relecture avant 21h du courriel de ce soir

fin de la réunion à 18h08

__________

1er novembre 2020, 16h. Par téléphone.

1)  boite à remarques/encouragements/cries-d’orfraie : Elle est vide.

2) initiales ou prénoms dans les compte-rendus ? On reste a priori sur les initiales. « La collégiale est composée  de  » à mettre sur le site en haut de la page de comptes rendus.

3) Fichier adhérents, cahier de contact, CNIL et RGPD :
En phase de covid, on doit noter les présents lors des repas. Le cahier des adhérents ne doit pas être accessible à tous => dans un tiroir, utilisé seulement par les bénévoles bar.
Une fiche A5 peut être remplie par le nouvel adhérent et est ensuite saisie sur le fichier et rangement de la fiche en fonction d’un numéro associé à chaque fiche.

4) Publication des comptes : On publie sur le site de la Brass’vie le bilan comptable 2019 et on informe dans l’agenda.

5) tampon : Sera écrit « lieu de vie associatif, bar, restaurant Le Saint Jacques », l’écriture est à coté du logo avec une écriture lisible.

6) La vente à emporter étant autorisée…(mais pas d’alcool, ni de stationnement debout ou assis) G. propose de faire un repas à emporter. Le bar est sans alcool à ce moment là et on ne sert que à l’extérieur.
Le risque est que l’on doive demander aux personnes de ne pas rester devant le bar. Des petits déjeuners sont proposés par la boulangerie à coté, et des repas à l’épicerie, nous ferions double emplois. On ne souhaite pas que cela se fasse car trop compliqué. ce serait également donner l’impression que le Brass’vie essaie de contourner la loi (si « réunion », ce qui semble certes peu probable mais qu’il ne faut sans doute pas encourager). De plus, le sens premier de la Brass’vie c’est… la vie, la convivialité et donc le partage. Ces derniers points étant impossibles à réaliser actuellement, une simple prestation de service n’a donc guère de sens pour le moment.

7) Page facebook : On recherche une personne habituée à Facebook pour :
– répondre aux messages, ou/et  transférer les questions
– recopier l’agenda de la semaine.
– « animer la page »
Il faudrait trouver une personne qui soit au courant de la vie quotidienne (et des décisions de la direction collégiale) pour pouvoir répondre en autonomie.
On cherche quelqu’un via une annonce sur facebook? via une annonce sur l’agenda? via des causeries dans le bar lorsqu’il sera ré-ouvert ? On décide de faire cela par causerie dans le bar. Y. en parle à J.

8) une réunion de la direction collégiale sans prise de note sur ordinateur : diffusion vers les adhérents ? Si on prend une photo, les notes sont personnelles et non retravaillées. Elles ne reflètent pas tout le contexte. Dans le cas d’absence de prise de notes, pas de photos et on invite à consulter le cahier. On essaye le plus possible de faire une prise de note numérique collective, qui puisse être relue et amendée.

9) Partenariat autres associations suite à la rencontre entre les associations de Jupilles organisée par la Municipalité :
Pour les réunions/événements des associations, on propose une adhésion à titre moral (15 euros/ an par exemple) avec deux avantages :
– ils peuvent faire leur AG et faire des évènements : c’est l’association qui achète les boissons : les adhérents de l’association « truc » payent leur consommation ce jour là à l’association « truc ».
– De plus, en dehors des réunions de l’association « truc », un membre de l’association « truc », adhérente à la Brass’Vie, peut adhérer  pour 1 euro (avec boisson gratuite).
Rédaction d’un premier jet de contrat de partenariat, puis on contactera les associations de Jupilles (pêche, APE, comité des fêtes, génération mouvement,FNACA, …) ?
Selon les finances, les nombres d’adhérents… le contrat peut-il être modulé en terme de tarif ? Cela complique et reste à expliquer (que d’énergie). Nous décidons que les contrats de partenariat devront être similaires. Z et JM en rédige une première version.
On recherche une personne contact avec chaque association jupilloise au sein de la collégiale.

10) Demande de subvention municipale : La Brass’Vie ne souhaite pas demander de subvention.

 11) chaudière : La chaudière est éteinte car l’ouvrier qui est venu ramoner à dit que ce n’était pas possible car elle n’est pas tubée. Il dit que la question de l’étanchéité se pose. Il est nécessaire de demander à la cogérance et la commission travaux de la sci que le chauffage soit possible. « Que pensez-vous faire ? » Nous recontactons l’ouvrier qui est venu faire le contrôle pour que son compte-rendu soit plus précis (cheminée et chaudière) et qu’il explique précisément pourquoi il n’a pas voulu fait le ramonage de la cheminée, le lien à l’engagement de sa responsabilité devra être clairement explicité.

12) Contacter les gîtes de Jupilles afin de savoir qu’elles sont leurs demandes et souhaits pour que l’on puisse leur apporter une plus-value et un service.
Souhaitent-ils un partenariat ? L’idée de prix « partenaire »  peut être problématique avec le fisc car secteur privé et pas associatif. Pas de partenariat financier, mais un partenariat organisationnel.
Préparation « grille d’entretien » et prise de contact en direct.

13)  sondage vers les jupillois.
E est intéressé. JM lui en reparle pour affiner le document.

14) cercle travaux de la Brass’Vie.
Tentative est faite de relancer le cercle en organisant une réunion. M. s’en occupe.

15) Une AG avant le 31 décembre 2020 ?
L’AG n’a pas eu lieu du fait du covid. Cela serait très compliqué en cercle réduit. La loi 1901 n’impose rien, mais le code des impôts indique que les membres doivent recevoir une convocation à une AG. Le crédit mutuel demande aussi un PV d’AG. L’approbation des comptes peut avoir lieu 3 mois plus tard que la date habituelle. ( initialement début juillet).
Lors du mail hebdomadaire du dimanche 23 août , un sondage auprès des usagers  et des bénévoles a été initié. Le retour de ces sondages ont été retranscrits avec le nuage de mots entre autre. 
En préliminaire il doit être fait le rappel de la loi et de décrets récents pris par le gouvernement : ce qui est possible ou non est accessible sur  https://www.associations.gouv.fr/les-ordonnances-prises-en-application-de-la-loi-d-urgence-covid-19.html
On pose la question : « il est possible de faire l’AG en audio-conférence, malgré la difficulté de certain d’accéder au système à distance.  Merci de voter pour nous donner votre avis : souhaitez-vous la tenue d’une ag en audio-conférence ? (oui, non, abstention) »
L’envoi remplace la diffusion de l’agenda de la semaine prochaine. Si le choix des membres de la brassvie est de faire l’AG, JM s’occupe de choisir des moyens techniques et de les tester.

16) relecture par tous entre 19h et 20h du mél finance et ag

17) attention au nombre de méls. Peut-on mettre des files de discussion ? Plutôt un pad et on informe par un mél court « y’a du neuf sur le pad ». Mettre les initiales des intervenants.

Fin de la réunion à 18h37.

4 octobre 2020, 16h :  

présents : S, M JM, M, G, Z, Y
1) ouverture de boite « donnez votre avis »
5 papiers dans la boite à « donnez votre avis » entre «  » le sujet. après « : » la réponse de la direction collégiale
* « dessin en language shadock » :  bien que le dessin soit joli, on ne sais comment l’interpréter

* « faire sa vaisselle lorsque l’on mange hors des repas servis » :  on l’affiche dans cuisine afin que cela ne se reproduise pas. On aurait aimé savoir de qui venait l’info (signature) pour connaître le problème précis et donc mieux y remédier. En effet, cela arrive régulièrement que de la vaisselle soit utilisée par des adhérents, et elle est dans la grande majorité des cas lavée et rangée. À voir ou cela à pêché cette fois-ci.

* « peinture de façade écaillée » : sujet transmis au cercle travaux, qui a déjà des projets autres pour l’instant. Un diagnostic de l’échec a été fait (ponçage, recette peinture, matériaux…). Le contact doit être repris avec une personne spécialiste des peintures naturelles (sans nanoparticule ni titane). Une expérience a montré que l’ocre a la particularité de tenir moins bien du fait de la nature de la terre que par exemple pour la couleur chocolat.

* « adhésion de passage à 1 euro 1 fois » : la demande au fisc prévue. on vous tiens au courant. Z et JM s’en occupent.

* « belle idée, bon courage » : merci.


2) chasse d’eau des wc fuit. Il faut changer le système de fermeture des 2 : 2*40 euros à budgeter.
3) CarnutaSandie, de Carnuta, est au courant de notre proposition de partenariat, pour que les gens avec billet Carnuta ai un aménagement d’adhésion. Évaluation du nombre de personnes à faire. S et Z s’en occupent. 
4) protocole covid en cuisine. Écrit par D. Il faut que l’on achète des masques jetables et des charlottes pour l’équipe cuisine. S s’en occupe. Essai de l’acide chlorhydrique pour le « noir » sur le carrelage. Avant le repas de vendredi, on bloque avec une table le passage vers la cuisine pendant 4 jours. ok pour le protocole proposé. carton « chaussures à laver » qui sont lavées le lundi.
5) covoiturage : demande subvention pour impression. Les impressions du 2*A5 recto-verso peuvent être faites sur l’imprimante de la Brass’Vie.
6) Nuage de mots . Transmettre à Y. Il sera publié dans l’agenda du 4 octobre. complété par le texte !  » A partir des réponses des adhérents, les mots clefs de chaque réponse est noté et le nuage de mots représente ces mots clefs avec une taille qui dépend de la fréquence d’utilisation de ceux-ci. Dans notre nuage de mots, les plus petites écritures signifient que le mot clef est apparu 1 fois, et la plus grosse, 5 fois. Si vous souhaitez vérifier l’extraction des mots clefs ou mieux comprendre l’idée qui est derrière un mot clef, le fichier des réponses des adhérents (anonymisé) peut vous être transmis sur demande. »
7) article ouest-france. Mettre le lien dans le compte-rendu. Dommage qu’il soit payant.
8) cartons d’invitation : repas gratuit pour deux personnes pour les personnes qui se sont beaucoup investies et en priorité qui habitent loin (6 invitations cette semaine envoyés). tampon, nécessaire. Premier flux : travaux étage et toilettes sèches. Sur réservation. 
9) mél vers les personnes qui n’ont pas renouvelé leur adhésion. texte convivial validé.
10) faire un tampon. On met quoi dessus ? le logo, 3 place ricordeau, jupilles, n° de siret. M s’en occupe.
11) planning bar. S s’en occupe, pour coordonner et faire des relance si des trous… mais sinon pas grave, on ouvre pas. Viser le mercredi am, jeudi soir (17h-20h), vendredi soir, samedi (14h-19h) et dimanche 9h-13h (si restauration jusqu’à 16h)
12) fiche sondage jupillois :Le texte est proposé. On a deux semaines pour le retravailler. Le boitage prend 4 heures et une après-midi. L’équipe est à renforcer E?, E? pour aller au contact. JM demande à E, S à E.
13) concerts :L’organisation des concerts… comment répondre ? M contacte E et A pour une première réunion du cercle spectacle. Du fait du covid, il faut demander une signature de décharge si chant sans masque. On demande à ce que la liste des participants soit notée pour chaque jeudis et que chaque participant signe une décharge. JM s’en occupe.
Fin à 19h.

******************

20 septembre 2020 :  
Les écrits simplifiant toujours les discussions qui ont eu lieu, si à la lecture, tout n’est pas clair, n’hésitez pas à nous en parler.
présents : G, Z, Y, J-M, M, S, P. excusés : E, F, M, F, S, H


1) Poubelles de triPenser à aller jusqu’au bout de l’action de tri pour que les poubelles ne débordent pas. Penser à séparer pour les cubiténaires, le carton du plastique et écraser le carton pour un gain de place. Doit-on augmenter la taille des poubelles ? C’est contraire aux objectifs de moins de déchets de la Brassvie. Merci de ne pas mettre les cendres de cigarettes dans la poubelle de tri. Les cartons à Pizza doivent être vidés et aplatis. Une info sera faite les jeudis. Trouver un endroit pour stocker ce qui ne sert pas. Difficile pour les personnes qui font le ménage de décider ce qui est utile ou non.


2) Compte-rendu cercle ménage. JM fait lecture. Manu, notre nouveau robot qui fait le ménage, est efficace en position 2 d’aspiration.


3) Doit-on faire figurer en bas de l’agenda de la semaine, la rubrique « les compte-rendus » d’un des cercles. Après discussion, proposition est faite que ce soit un lien vers une page compte-rendu, plutôt que le texte lui-même. Précision que les comptes rendus sont anonymisés. On rajoute l’activité « ménage du lundi matin » dans l’agenda de la semaine.


4) Cercle restauration. D contacte les personnes ayant répondu au sondage bénévoles pour la restauration. Réunion la semaine prochain le 26 septembre à 16h. Sans doute restauration le dimanche 11 octobre. Info covid pour la restauration. On vise un repas chaque dimanche. 


5) Planning bénévolat. On observe que l’on n’a pas d’engagement d’une personne toutes les semaines. On demande à modifier la page de l’agenda bénévole afin qu’elle ne concerne pas que le bar : « planning bénévoles » exemple : « ménage : jmi 10h-10h13. »


6) Papier de feedback : C’est en place. (boite à côté de l’entrée, papiers imprimés et disponibles dans la salle du bar) On veille que la collégiale ne passe pas tout son temps à éplucher tous les thèmes, mais choisi un point particulier et propose d’y répondre.


7) Carnuta : Pour les personnes qui ont un billet à Carnuta : plusieurs solutions sont envisagées    a) adhésion à 5 euros avec inclu une boisson + une bouteille de jus de pomme de Fréda ou E Martineau (ou autre local) à emporter. Il faut créer une ligne « jus de pomme carnuta ».     b) passer en bar sans alcool,    c) adhésion à 3 euros Carnuta-Brassvie.    d) adhésion-découverte (une boisson + 1 euro pour un jour une fois par an), à demander la validité de ceci à notre interlocuteur des impôts. (ceci pose la question des « faux membres », notion de la jurisprudence des impôts, Nous poserons la question au fisc).  Actuellement, la solution de bar sans alcool est mesurée comme insuffisante car les gens ne sont pas tentés.   Z et S vont voir Carnuta pour en discuter.


8) Analyse des réponses usagers/bénévolatPlein de points positifs : on n’en fait pas la liste. Points négatif : ouverture à tous, fonctionnement opaque et dictatorial, comment remercier les bénévoles?,  manque de tabourets au bar.
Points identifiés comme clivants : 3 événements à engagement politique marqué, (sur la centaine d’événements organisée) « Restauration végétarienne » comme étiquette alors que ce n’est pas le cas. (il y a quasiment toujours la possibilité de manger végétarien, mais il y a aussi eu la majorité du temps des plats non végétariens). Le fonctionnement « sans chef » est jugé opaque (car non compris?). Les quelques propositions de « prix libre » pour les repas ont pu déstabiliser (jugement sur la notion de gratuité ?)
Il faut trouver des points d’ouvertures. Recueil des envies. Quelles seraient les modalités de recueil ? a) Questionnaire dans la boites aux lettres et de le ramener. b) une personne tierce (étudiant·e en master de sociologie)  pourrai mener cette enquêtec) questionnaire et ensuite visite pour le recueil.Doit-on essayer de plaire à tout le monde ? Attention à ne pas aller à la rencontre avec des attentes.S, JM sont intéressés pour faire le questionnaire et le recueil.
Fin de la réunion à 18h30